Compression mémoire dans Vmware

Vsphere 4.1 introduit la notion de compression mémoire.

Jusqu’à présent, lorsqu’une VM nécessitait plus de mémoire que disponible, les données étaient « swapés » sur le disque par le système.
C’est un processus qui prend du temps, consomme des I/O et de la CPU.
Avec le thin provisionning de mémoire, On élimine les goulets d’étranglement dû aux lenteurs disques, donc les performances sont boostées !
Voici une vidéo qui illustre parfaitement le sujet :

D’une manière générale, les méthodes de compression mémoires sont en pleines essors.
le code de compression est disponible librement en GPLv2 Google Code sous le nom de compcache ( Compressed Caching for Linux ) !

Voir aussi: vsphere5

2 réflexions au sujet de « Compression mémoire dans Vmware »

  1. Alors oui, c’est bien… mais c’est comme tout, ce n’est pas magique:
    Il y a forcément un cout CPU non ? Certes, moindre qu’un IO disque.

    – Le stockage ayant bien baissé en terme de prix (sauf: SSD pour l’instant)
    – La mémoire étant optimisée.

    ===> C’est un bon truc pour nous vendre du CPU 🙂
    Ou alors une superbe challenge pour les vendeurs de RAM pour inclure un micro-code de compression sur leur barrettes. On a bien des GPU, pourquoi pas de MPU.

  2. Comme on dit, on arrête pas le progrès !
    L’idée est qu’en même exceptionnelle, jte fais un ticket et tu me le met en place pour idfix 😉

Les commentaires sont fermés